Accueil > Comprendre la fanfiction > A la découverte de la fanfiction >

<< Canon ou pas canon  | |   La fanfiction et la loi >>

Le contenu des fanfictions

Personnages et thèmes

Les personnages

In caracter (IC)

Les personnages sont repris tels qu'ils sont décrits dans l'œuvre. L'intérêt est de les faire réagir de manière cohérente dans une situation inédite non explorée dans l’œuvre d’origine.

Ainsi, Gaston Lagaffe devra toujours rester génial, inconscient et distrait et Scarlett O'Hara égocentrique mais dévouée à son clan.

Out of caracter (OOC)

Les personnages sont repris mais leur caractère n’est pas le même que dans l’œuvre exploitée.

L’auteur peut procéder à cette modification soit parce qu’il veux modifier la situation de départ (c’est une forme d’UA), soit parce qu’il s’identifie fortement à son personnage et lui donne son propre caractère sublimé.

Original caracter (OC)

L’auteur invente de toute pièce un personnage :

C'est ainsi qu'on a vu fleurir les terribles Mary-Sue : personnage surdouée, dotée d'un terrible passé, au physique avantageux et original (yeux améthystes), dont tous les personnages masculins (et notamment le héros) tombent instantanément amoureux, mais qui arrive quand même à se faire plein de copines, sauf quelques jalouses irrédictibles qui vont être ridiculisées de toute manière.

Là encore l’aspect identification du personnage et sublimation du caractère idéal sont monnaie courante.

La romance

Peut-être à cause de l’âge ou du caractère majoritairement féminin des amateurs de fanfiction, la romance est très présente dans les récits. Elle peut être le sujet principal de l’histoire (ce qui permet des scénario simples) ou simplement intégrée dans une trame plus large et plus complexe.

Certains auteurs ou lecteurs se spécialisent dans un certain "pairing" et ne lisent/écrivent rien qui ne s'en éloigne. Le choix de leur lecture va se faire uniquement par ce biais. Le pairing est souvent indiqué dès le résumé, pour permettre aux lecteurs de faire leur choix sur ce critère.

Deux gros phénomènes se détachent dans les romances :

Les scènes érotiques : lime ou lemon

On trouve dans les récits de fanfiction des scènes qui vont du passage érotique suggéré (lime) aux descriptions les plus torrides (lemon).

Quand l'auteur est assez mûr pour faire du vraisemblable et ne pas oublier le côté émotionnel, cela peut être très bien écrit et ainsi se montrer plaisant à lire voire éducatif pour les plus jeunes.

Malheureusement, du fait de la jeunesse et de l'inexpérience de certains auteurs, on trouve aussi beaucoup de récits atrocement anatomiques, irréalistes. Certains écrits sont même assez inquiétants dans ce qu’ils révèlent de la vision des relations entre les deux sexes (une fille soumise, passage d’une partenaire à l’autre sans protection, pas de tendresse entre les partenaires) ou donnent l'impression qu'il y a toute une éducation sexuelle à faire (méconnaissance des zones de plaisir).

De manière marginale, on rencontre des scènes très dérangeantes : viols plus ou moins consentis, inceste, pédophilie, écrits par des adultes mal intentionnés ou des jeunes gens qui manquent manifestement de repères. C’est le mauvais côté d’internet qui, par son anonymat, permet le fantasme et la transgression. Normalement, ces textes sont modérés par les administrateurs des sites.

La plupart des histoires, cependant, n’évoquent des situations violentes que pour mieux les dénoncer et faire réfléchir sur le sujet. Certaines sont certainement des témoignages de maltraitances subies.

Si j'insiste sur l’aspect érotique des fanfictions, c'est que le nombre de romances "pour adulte" est très important. Normalement, les classements qui sont imposés sur les sites de publications devraient empêcher les plus jeunes d'y avoir accès. Cependant, par méconnaissance des mentions indiquées, le premier contact d’un lecteur avec la fanfiction est bien souvent un texte très épicé.

Le slahs, yaoï, yuri

L’une des grandes familles de romances est la relation homosexuelle, dites slash. Elle se divise entre les Yaoï, terme japonais qui désigne les mangas mettant en scène des relations amoureuses entre hommes et les Yuri, relations entre femmes. Certains lecteurs /auteurs sont spécialisés dans ce genre et ne lisent /écrivent que ça. Statistiquement, quand on arrive dans la fanfiction, on a de fortes chances de tomber sur une histoire yaoï, avec un beau lemon au milieu, ce qui amène certaines personnes à avoir une vision horrifiée du genre, alors qu’il ne se réduit pas seulement à ces récits là.

Pourquoi tant de yaoï ?

Ce sont surtout des femmes qui l'écrivent et qui le lisent, ainsi que des auteurs masculins homosexuels. Quelques rares garçons hétérosexuels apprécient également ce genre mais de leur part, c’est plus souvent le rejet qui prédomine. Par contre, ils n’ont pas ce genre de réserve pour le yuri.

Le yaoï, c'est donc plutôt par des femmes, pour des femmes. Les raisons données en faveur de ce genre sont :

A toutes ces raisons s’ajoute sans doute un peu de mimétisme à force de voir ce genre de romance développé dans le monde de la fanfiction.

Autres thèmes abordés

A côté de la romance, bien d’autres thèmes peuvent être abordés.

L’aventure

Certaines œuvres se prêtent particulièrement bien au roman d’action. Harry Potter, Naruto, Pirates des Caraïbes…

On y trouve donc des aventures rocambolesques ou des intrigues particulièrement bien construites au suspens soigneusement dosé.

Les enquêtes policières

L’enquête policière qui est très présente dans la littérature générale se retrouve aussi dans la fanfiction pour les mêmes raisons : suspens garanti, scènes d’action qui plaisent aux lecteurs, possibilité de faire interagir les personnages dans des situations diverses, exploration par le biais de l’enquête d’aspects peu développés du monde d’origine.

La psychologie des personnages

Pour beaucoup d’auteurs, l’histoire n’est qu’un prétexte pour étudier à fond leur personnage préféré.

Ainsi, des personnages secondaires ont pris une consistance inédite et certaines histoires ont complètement changé l’idée que les lecteurs s’en faisaient.

La politique et les faits de société

La littérature jeunesse, la science fiction et la Fantasy sont les contes politiques modernes. Harry Potter est extrêmement politique, Naruto parle beaucoup d’alliances et de trahison entre les clans. Ces éléments sont repris dans les fanfictions qui les mettent en scène.

Les auteurs ont envie de parler des épreuves de la vie : la guerre, l’agression, le viol, l’inceste, la persécution, la perte d’un proche. Ces sujets peuvent constituer le thème principal de leur histoire ou être simplement évoqués pour donner de la profondeur à leurs personnages et à leur récit.

On peut donc avoir des textes très violents ou très crus pour illustrer un questionnement ou une mise en garde contre les faits décrits.

Haut de page
<< Canon ou pas canon  | |   La fanfiction et la loi >>

Dernière modification de la page : 11/04/2011

La plupart des textes se trouvant ici ont été gracieusement mis à ma disposition par leur auteur ou traduits à partir de textes publiés en ligne par ceux qui en détiennent les droits. Vous pouvez les citer mais vous devez impérativement indiquer l'auteur d'origine et/ou, le cas échéant, reprendre le lien que j'ai mis vers le texte original.
Dans la mesure du possible, merci de mettre un lien vers l'article plutôt que le recopier intégralement. Conformément à la législation, vous avez le droit de résumer ou de citer brièvement tout texte qui vous intéresse.
Toute utilisation des textes se fera selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 2.0 France.
Contrat Creative Commons