Accueil > La fanfiction, les auteurs et la loi >

<< G.R.R. Martin : Un homme en colère sur internet  | |   La diatribe de Robin Hobb >>

Fanfiction et dilemme moral

Par Diana Gabaldon

Qui est Diana Gabaldon

C'est une romancière américaine qui est connu pour sa saga Le Chardon et le tartan (Outlander) dont les personnages principaux sont Claire et Jamie Fraser.

Sa fiche Wikipedia

Sur son blog, elle a écrit le texte qui suit et lui a valu beaucoup de commentaires furieux, ce qui a poussé George R.R. Martin à prendre à son tour la plume pour expliquer son desacord avec la fanfiction.

D. Gabaldon a retiré le texte de son blog, mais rien ne disparait vraiment sur internet. Je vous l'ai traduit car je l'ai trouvé intéressant et bien argumenté

Lire le texte original

Le billet de Diana

Oui, ma position sur la fanfic est très claire : je pense que c'est immoral, je sais que c'est illégal et ça me donne envie de vomir chaque fois que je rencontre par inadvertance certaines d'entre elles impliquant mes personnages.

Si j'ai bien compris, les arguments en faveur de la fanfiction sont les suivants :

1) Mais je/nous ne faisons pas d'argent avec

Eh bien, voyez-vous, c'est là que "illégal" entre en jeu. Vous ne pouvez pas pénétrer dans la maison de quelqu'un, même si vous n'avez pas l'intention de voler quelque chose. Vous ne pouvez pas vous installer dans le jardin de quelqu'un sans sa permission, même si vous ne plantez pas de la marijuana sur ses plates-bandes. Et vous ne pouvez pas utiliser les personnages protégés d'un autre auteur pour votre propre usage, peu importe vos intentions à ce sujet. Vraiment. Ce n'est pas moi qui l'affirme, ce sont les lois internationales sur les droit d'auteur.

2) Je veux écrire mais je ne sais pas créer des personnages alors c'est plus facile d'en utiliser des existants et faire une histoire avec. C'est juste pour m'entrainer.

J'ai beaucoup de sympathie pour les gens qui veulent écrire. Un jour, moi aussi j'ai voulu écrire et n'avais aucune idée de comment développer des personnages. Curieusement, utiliser les personnages de quelqu'un d'autre ne m'est jamais venu à l'idée. J'ai juste essayé de le créer les miens. Surprise! ça a marché.

Allez, les gars. Si vous voulez écrire, écrire-et écrire vos propres trucs, il faut du courage, mais c'est la seule façon d'apprendre, croyez-moi.

(Maintenant, si vous pensez vraiment que vous ne pouvez pas écrire quelque chose sans l'aide avoir comme béquille les personnages de quelqu'un d'autre0... eh bien, ok. Mais dans ce cas alors vous devez garder les résultats pour vous. Pas les poster sur des sites en les présentant comme "votre" travail.)

3) Mais j'apprécie les commentaires que j'ai et beaucoup de gens disent qu'ils aiment ce que j'écris !

Bien sûr, vous appréciez les réactions positives ; comme tous ceux qui écrivent. La question est : Obtenez-vous une réaction positive parce que vous être un auteur vraiment bon... ou parce que certains fans sont tellement attachés aux personnages qu'ils vont lire tout ce qui les concerne (que l'écriture reflète fidèlement les personnages ou non)?

C'est facile de le savoir : écrivez ce que vous avez envie en utilisant Jamie Fraser, Edward Cullen, Harry Potter et Dr. Who .... Ensuite changez le nom des personnages avant de poster. Simple. Trouver "Jamie Fraser", remplacer par : "Joe Kerastopolous". No problemo, tout sera à vous et tous les compliments que vous obtiendrez sera honnêtement gagnés.

4) Mais personne ne viendra lire les trucs que j'écrirais, si ce n'est pas sur des personnages appréciés !

Peut-être vrai, peut-être pas. Cela dépend de la qualité de votre écriture et comment vous présentez votre travail une fois que vous l'avez écrit. Mais cet argument prouve a) vous voulez absolument un public, peu importe comment, et b) que vous préférez exploiter le talent et le labeur de quelqu'un d'autre, plutôt que de vous donner la peine de tracer votre propre chemin.

Maintenant, il est possible de le faire sans être dans l'illégalité, au cas où vous êtes persuadé que vous ne pouvez pas vous faire remarquer pour vos propres mérites (et que d'être remarqué vous est indispensable): faites-le avec des personnages qui ne sont plus sous copyright. C'est à dire, des personnages dont l'auteur est mort, et est mort depuis ... c'était 75 ans, dernière fois que j'ai regardé (le droit d'auteur existe toute la vie de l'auteur plus 75 ans). Donc, si l'auteur de vos personnages est mort avant 1935, vous êtes chez vous gratuitement !

Et certains auteurs le font avect de bons - et non moins profitables - résultats. Le remarque "Orgueil et préjugés et les zombies", par exemple, ou les (très, très très) nombreux imitateurs de Sherlock Holmes.

Certains de ces écrivains sont très bons et ils produisent d'excellentes histoires. Certains d'entre eux .... bon, bien. SCARLETT, y'a quelqu'un ?

En fait, j'ai une certaine compréhension à cet égard, parce que j'ai écrit des scripts dessinées pour Walt Disney - utilisant, bien sûr, les personnages de Disney. J'ai écrit pour Donald Duck, Oncle Picsou, Mickey Mouse, et les autres. Je sais ce que c'est d'utiliser un personnage existant qu'on n'a pas créé, de les utiliser de façon créative, suivant des paramètres déjà fixés pour eux. C'est amusant. [g]

La différence est que ce n'est pas illégal, et que cela ne porte pas préjudice ni ne blesse l'auteur original. Carl Barks (que son nom soit gravé dans le marbre) a créé Donald, Oncle Picsou et ses neveux ; Walt Disney a créé Mickey - pas moi. MAIS la Walt Disney Corporation possédait les droits d'auteur sur ces personnages (et les a toujours, d'ailleurs) et avait donc parfaitement le droit de m'embaucher pour écrire des histoires pour eux - et j'ai eu parfaitement le droit d'écrire ces histoires et de recevoir de l'argent de leur part (dix-sept dollars la page était le tarif de l'époque).

De même, si vous voulez écrire des histoires sur le Surfeur d'Argent ou Superman, allez voir Marvel ou DC, pour savoir s'ils prennent de nouvelles proposition ou si vous pouvez leur envoyer un script de démonstration. Il y a en permanence des gens qui écrivent des nouveaux scripts pour les séries Dr. Who et des variantes de Trek. Si vous voulez réécrire Jane Eyre à la manière d'un roman victorien à l'érotisme explicite (j'ai lu un livre de ce genre à l'érotisme très imaginatif qui s'appelait "une éducation anglaise"), c'est tout à votre honneur.

Mais écrire des histoires sur des personnages dont les créateurs sont non seulement bien vivants, mais écrivent encore activement sur ces personnages ... - eux même - désolé, les gars, ça le fait pas.

5) J'aime le côté communautaire de faire partie d'un groupe de fan lecteurs et écrivains.

Eh bien, là encore, qui n'aime pas faire partie d'un groupe de personnes ayant des goûts communs, des passions, des ambitions ? Mais pour autant que je le sache, presque tous les auteurs populaires ont des groupes de lecteurs en ligne qui aiment discuter de leurs livres, leurs personnages, etc, et je ne connais aucun auteur qui ne valorise pas et n'encourage pas ces groupes.

Si vous voulez parler de Jamie, Claire, etc, je peux vous diriger vers un certain nombre de groupes de discussion qui existent depuis un moment, très sympas, sur Le Chardon et le Tartan et qui seront ravis de vous accueillir ... en plusieurs langues. [g]

De même, il ya beaucoup de groupes d'écrivains, sur tout le web. Je n'en connais qu'un personnellement à recommander (je n'appartient personnellement à aucun d'entre eux) : http://go.community.compuserve/Books Je n'en suis pas membre mais il existe depuis de nombreuses années et je connais beaucoup de personnes qui y participent, et je n'ai que de bons retours à son sujet.

6) Mais j'adooore vos personnages ! L'imitation n'est-elle pas la forme la plus sincère de flatterie ?

Bieeeeen ... disons simplement qu'il ya une différence entre quelqu'un qui drague les hommes roux et la même personne en essayant de séduire mon mari.

7) Mais vous écrivez tellement lentement et je suis tellement impatient de lire de la nouveauté

Je plaide coupable :-P MAIS...

A) Si je balançais un livre par an, ce ne serait pas les mêmes livres. Il me faut du temps, des efforts et de la réflexion pour raconter des histoires et développer les personnages comme je le fais. (Ceci est, d'ailleurs, une des raisons pour laquelle les versions fan-fic des personnages populaires semblent si souvent superficielles ; elles n'ont pas la profondeur de l'Original - le fan-écrivain a une impression générale du personnage, il ne le contruit pas avec des couches complexes.)

B) Pourtant, je comprends l'envie de prendre une histoire qui a embrasé votre imagination et d'explorer d'autres voies possibles. Tout le monde fait ça, après avoir vu un film ou lu un livre qui a captivé son imagination. Je veux dire, qui ne s'arrêterait pas un moment pour se demander ce que cela aurait fait si Elizabeth Swann avait embrassé Jack Sparrow plutôt que de rester avec Orlando Bloom ? Offrir au public d'autres possibilités intéressantes est l'une des caractéristiques des bonnes fictions. Cependant, ce que vous faites dans l'intimité de votre propre imagination est une question de liberté totale ; ce que vous faites en public ne l'est pas.

C) En outre, c'est une des raisons (en plus du plaisir que j'ai à partager les bons livres avec les autres) que je vous ai donné la liste de substitution. Je veux dire, c'est pas comme si vous n'aviez pas autre chose à lire, pendant que vous attendez. :-P

Conclusion

Bien, ce sont - je crois - les principaux arguments généralement avancés en faveur de fanfic. Au-delà des arguments spécifiques contre le concept reste le fait regrettable qu'un grand nombre de fanfics est carrément à grincer des dents et devrait être supprimé pour des raisons purement esthétiques.

Maintenant, je ne vais pas à la recherche de fanfiction écrites sur mes personnages, en fait, j'essaie de ne PAS les voir. Mais maintenant, puisque quelqu'un m'a envoyé un lien vers un site de de publication, et en raison du danger d'un précédent et d'un supposé consentement tacite (voir ci-dessous), je (ou mon agent) doivent aller demander au site-propriétaire de bien vouloir supprimer les histoires impliquant mes personnages. J'en ai regardé un certain nombre.

Certaines d'entre elles sont juste boiteuse : des pages mal écrites de description ou des tentatives de fictions historiques à l'aide de personnes qui se trouvent s'appeller Jamie Fraser et Claire Randall, mais qui n'ont autrement aucune ressemblance particulière avec mes personnages. Ou la tentative de partir d'une situation de l'un de mes romans et soit la ré-écrire soit la continuer. C'est généralement le résultat de gens bien intentionnés qui doivent vraiment apprendre à écrire et utiliser mes personnages à titre d'exercice. Ce n'est pas encore légal et je n'aime pas ça, mais cela ne donne pas le frisson comme ceux qui assimilent fanfic et porno personnel.

À propos que "l'intimité de votre propre imagination"... [Toux] Bien que tous les fan-fic ne soient pas pornographique cela constitue en soi un argument esthétique contre tout le principe.

Comme je le dis, j'ai involontairement lu un certain nombre de fan-fic impliquant mes personnages, et environ les trois quarts de celles-ci sont des fantasmes masturbatoires mal écrits du type : "son contact torride traçait un chemin flamboyant sur la peau soyeuse de sa cuisse vers les profondeurs secrètes de son extase" . Je veux dire .... beurk.

Bon, les êtres humains sont programmés pour être intéressé par le sexe. C'est ainsi. Tout type de sexe, effectué par quiconque, n'importe quand, n'importe où. Le mauvais sexe, le bon sexe, le sexe mal représenté, élégamment dessiné... peu importe. Nous avons une contrainte génétique à regarder. Nous sommes attirés par toute relation sexuelle, humaines ou non.

Donc, dont le sexe est, de loin, le moyen le plus facile d'attirer quelqu'un pour lui faire regarder quelque chose. Je suppose que c'est une des raisons pour lesquelles les fan-auteurs écrivent si souvent des scènes de sexe ou des slashs. (Les autres raisons les regardent, je ne vais pas détailler.)

Mais ... imaginez-vous en train d'ouvrir votre courrier quotidien et de trouver une lettre détaillant une rencontre sexuellement explicite entre, disons, votre fille de 21 ans et votre voisin de quarante-huit ans, mâle - écrite par le voisin. Au verso, il est marqué : "Fiction! Juste mon imagination. C'est cool, non ?" Pas de quoi appeler la police mais, je le répète, ... beurk.

Je ne voudrais pas que des gens qui écrivent des fantasmes sexuels pour les publier sur moi ou des membres de ma famille. Pourquoi devrais-je être d'accord quand il s'agit des créations intimes de mon imagination et de ma personnalité?

Bien. penchons nous maintenant sur les considérations juridiques. Si j'apprend l'existence de fanfic et n'émet aucune protestation, je pourrais à un moment donné perdre tout contrôle sur ce qui se fait avec et sur mes personnages. Les avocats pourraient pointer le fait que je savais pour ce genre de choses et que je n'ai pas contesté durant une longue période de temps, ergo, que je dois penser que c'est d'accord, que ce n'est rien de mal et que je donne mon consentement implicite. C'est un argument juridique spécieux mais je l'ai vu mis en oeuvre - et la dernière chose que je veux c'est d'avoir à défendre mon droit sur mes propres personnages devant une cour de justice. Je le ferais, mais pas pour le plaisir.

J'ai mentionné ci-dessus un dilemne moral. En voici un pour vous :

Récemment, des personnes ont attiré mon attention sur quelqu'un qui a posté à divers endroit un appel de fonds pour une amie nommée Stacie ayant un cancer du sein et non assurée sociale. L'idée est de vendre aux enchères un texte de fanfic personnalisé, impliquant Jamie Fraser et Emmett quelquechose (qui je crois vient de Twilight ; je garde l'espoir que ce ne soit pas la longiligne jeune personne de la série télévisée "Queer as Folk" ...). Elle s'empresse de noter que ce ne sera pas slash, mais prendra les autres goûts du soumissionnaire en compte - et bien sûr, tous les profits servirton pour les frais d'hôpitaux de Stacie.

Bien entendu, elle ne me demande pas mon avis. Qu'aurais-je répondu en ce cas ?

Eh bien, la question ici, bien sûr, est ce que je dois faire à ce sujet ? Dois-je écrire à cette personne et lui dire de cesser et de s'abstenir, et tant pis pour Stacie, passant ainsi pour une sans coeur ? Dois-je donner à ce projet manipulateur ma bénédiction, ouvrant ainsi la porte à un défilé sans fin des fan-fic "charité" pieusement déguisée ? Faire bien comprendre que je désapprouve ce qu'elle fait, m'abstenir de lui interdire de le faire, et de fermer les yeux si elle le fait ?

Je ne suis pas là pour vous demander de voter ici [g], parce que c'est mon affaire et je ferai ce que je pense être juste dans ces circonstances, mais je suis intéressé par ce que vous en pensez.

Lire le texte original

Haut de page
<< G.R.R. Martin : Un homme en colère sur internet  | |   La diatribe de Robin Hobb >>

Dernière modification de la page : 22/09/2011

La plupart des textes se trouvant ici ont été gracieusement mis à ma disposition par leur auteur ou traduits à partir de textes publiés en ligne par ceux qui en détiennent les droits. Vous pouvez les citer mais vous devez impérativement indiquer l'auteur d'origine et/ou, le cas échéant, reprendre le lien que j'ai mis vers le texte original.
Dans la mesure du possible, merci de mettre un lien vers l'article plutôt que le recopier intégralement. Conformément à la législation, vous avez le droit de résumer ou de citer brièvement tout texte qui vous intéresse.
Toute utilisation des textes se fera selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 2.0 France.
Contrat Creative Commons