Accueil > Comprendre la fanfiction > La Fanfiction expliquée à ma mère >

<< Généralités  | |   Les grandes lignes d'une fanfiction >>

Petit guide à l’usage des mères dont les filles écrivent des fanfictions

Par Vert

II : La Maison Mère (alias le site d’hébergement)

Où l'on parle d'un site Internet

Haut de page

L’univers des fanfictions

Et Internet dans tout ça ?

Si écrire une fanfiction est un acte en soi très satisfaisant, il est néanmoins intéressant d'être lu par d'autres personnes que soi. Et comme l'univers proche, à savoir la famille et les amis est assez limité, quel meilleur endroit qu'Internet pour être lu ! En effet, cela limite certains inconvénients, comme d'avoir à faire lire ses écrits par son entourage. Voyez donc à quoi Internet permet d'échapper :

Pas de "C'est quoi Harry Potter ?" ou autre aveux d'incompréhension, pas de "Oui c'est bien ma chérie, maintenant retourne à tes maths.", ou autres formes d'incompréhension doublé d'un ordre sous-entendu de revenir à des activités plus sérieuses, pas de "C'est sympa" ou autre avis très constructif, pas de " Mais si c'est une très jolie histoire ! " ou autre dissimulation mensongère de la vérité, et surtout pas de "- J'ai surtout adoré le moment où Harry… - Mais y'a pas Harry dans mon histoire !", ou autres indications qu'on a même pas lu du tout.

Et par-dessus tout, pas besoin de forcer quelqu'un à lire ses écrits, du moins en principe, même s'il faut parfois user de milles ruses et fourberies pour attirer des lecteurs.

Internet se révèle donc l'endroit privilégié pour faire vivre ses écrits. On y trouve des lecteurs consentants et volontaires, et une forme d'anonymat qui entraîne en général des avis nets, tranchés, sans atténuation. Or un auteur de fanfictions ne vit que pour trois choses : écrire, être lu et critiqué, et enfin, grâce à ces critiques, écrire mieux. Ce qui permettra d'être encore plus lu, d'avoir encore plus de lecteurs et d'avis, etc. D'où l'intérêt d'Internet.

Haut de page
Dans la grande toile du web, l’environnement nécessaire à la survie d’une fanfic

Comme nous le disions, le meilleur moyen pour une fanfiction d'avoir une existence en dehors du cerveau de l'auteur est Internet. Avant toute chose, je vous rappelle qu'aucune explication sur comment fonctionne Internet ne sera donnée ici, et que les parents sont priés de se référer à l'ouvrage Internet pour les Nuls, toujours posé sur l'étagère du bureau et prenant sérieusement la poussière.

(Bon d'accord, pour faire simple, prenons une image : Internet est un gigantesque parc d'attraction, où le serveur est la porte d'entrée payante, les moteurs de recherche les peluches géantes qui vous montrent le chemin, et les sites web les attractions)

Bon, revenons à nos moutons. Une fanfiction ne vit que sur Internet, mais qu'en faire sur Internet ? La première solution, en apparence la plus simple, consiste à l'héberger sur son propre site web. Ce qui implique de savoir réaliser un site et, éventuellement, de payer pour, moyennant des résultats assez médiocres. A moins d'être déjà une célébrité sur Internet, le nombre de visiteurs risque d'être réduit.

Une autre solution consiste à publier sur un forum. Gratuit, généralement facile, cela permet d'être lu si l'on poste au bon endroit (un forum Harry Potter pour une fanfiction Harry Potter). Cependant, la présentation peut laisser à désirer, particulièrement si une quinzaine de personnes postent un message de commentaire entre chaque chapitre. Par ailleurs, les forums étant soumis à une sorte de loi du hasard qui entraîne des disparitions inexpliquées, des fermetures imprévues… le forum n'est pas forcément la bonne solution, même s'il peut éventuellement permettre de se faire connaître et donc d'attirer des personnes sur son site, et ainsi de suite.

Après ces solutions inadéquates, voyons maintenant la bonne solution. Celle-ci consiste tout simplement à publier son histoire sur un site spécialisé dans ce domaine. Il peut être thématique (consacré à Harry Potter avec une petite section fanfictions) ou multi-thématique (consacré aux fanfictions en général).

L'auteur met en ligne son texte, grâce à un système de publication basique (on envoie son histoire par mail, et le webmaster - en français correct c'est webmestre dixit Jaune/Gred, ou l'administrateur, dixit Alixe - l'intègre à son site) ou, plus perfectionné, où l'auteur peut faire ça tout seul. Le texte est ainsi mis à disposition des lecteurs, qui viennent sur ce site spécialement dans le but de lire ce genre d'histoire. Tout le monde y trouve son compte.

Haut de page
The site pour les fanfictions : www.fanfiction.net

Il existe bien des sites hébergeant des fanfictions, du simple au compliqué, du petit au géant, du archi spécialisé au multi fonction… Il serait trop long de parler de tous, néanmoins il en existe un au milieu de tous, sorte de cas à part sur lequel il est bon de revenir. Ce site, c'est www.fanfiction.net.

Faites un sondage dans une population d'écrivains et lecteurs de fanfiction, et demandez leur quel site ils fréquentent. Sur quel site lisent-ils le plus d'histoires ? Sur lequel publient-ils ? Sur lequel ont-ils le plus de lecteurs ? Les résultats donneraient sans doute gagnant ce site internet-ci. Pourquoi ? Et bien, si l'on fait abstraction du nom de domaine aussi clair qu'un harrypotter.com, dans son sens, c'est certainement le plus gros site de publication existant sur le net par la quantité inimaginable de fanfictions publiées et de lecteurs, et aussi par le fait qu'il soit polyglotte (enfin…) et multi thématique.

En effet, il propose des fanfictions dans plus d'une dizaine de langues différentes (36 pour être exact, latin compris) même si l'interface reste en anglais, et dans une quantité d'univers indénombrables, du livre au jeu vidéo, du best-seller au livre que personne n'a lu ou presque. Et encore, il s'est légèrement aminci récemment en créant un satellite pour accueillir les histoires n'étant pas des fanfictions mais des fictions pures et simples.

A l'heure actuelle, il est difficile de chiffrer le nombre d'auteurs et d'histoires publiées, mais la catégorie Harry Potter (qui concentre la majorité des histoires) compte quelques 250 000 histoires, publiées dans 29 langues différentes, par quelques 64 000 auteurs.

Ce site énorme, sorte de mégalopole de la fanfiction, a un certain nombre de défauts : fréquentes impossibilités d'accès, effacement arbitraire d'histoires, problèmes de retranscriptions des accents… Néanmoins, c'est une référence du genre, copiée partout (avec des améliorations), qui permet de comprendre assez facilement le fonctionnement de tous les autres sites.

Haut de page

Le Guide du Routard de fanfiction.net

Commençons par une visite simple, celle du visiteur lambda. Celui-ci arrive par la grande porte, en tapant l'adresse du site dans la barre d'adresse de son navigateur. Si on fait abstraction des informations données dans la belle langue de Shakespeare sur les dernières nouvelles techniques, la première page présente dans son bandeau supérieur différentes catégories, dont deux très utiles, "just in" et "search" sur lesquels nous reviendrons dans la partie suivante, car nous allons pour le moment nous intéresser à la visite par catégories.

Première étape : choix du type d’univers

Comme nous l'avions précisé dans la première partie, on peut écrire une fanfiction sur à peu près tout et n'importe quoi. Sur un site comme fanfiction.net, le nombre d'univers sur lesquels ont été écrits des histoires est tellement énorme qu'on ne peut se contenter d'un premier classement par univers. La première étape est donc de sélectionner le support de l'œuvre en question : livre, film, jeu vidéo...

Il est bon de savoir que le site distingue les dessins animés (eux-mêmes divisés entre les "anime" japonais et les "cartoons" anglais), les séries télévisés et les films, de même qu'il sépare les livres et les comics (bandes dessinées). Par ailleurs, certaines histoires ne se trouvent pas forcément là où l'on s'y attend, car il s'agit d'un film adapté d'un livre, d'un livre dérivé d'un jeu vidéo, d'un dessin animé inspiré d'un film… Néanmoins, c'est en général assez simple. Harry Potter, par exemple entre dans la catégorie des livres. Donc "Books".

Deuxième étape : choix de l’univers

Une fois le support choisi, une nouvelle page s'affiche avec une grande quantité de noms. Ce sont les noms des séries, univers, ouvrages sur lesquels des fanfictions sont disponibles, ainsi que le nombre d'histoire disponibles pour chaque catégorie entre parenthèses, pouvant aller de un à des millions. Il va de soi qu'Harry Potter dépend de la sous catégorie Harry Potter. Admirez au passage l'incroyable quantité d'histoires disponibles. Cliquez dessus, et voilà ! Bienvenue dans le (très) vaste monde des fanfictions Harry Potter.

Interlude : Des cas à part

BBien évidemment, dans des cas comme Harry Potter, trouver l'étagère virtuelle où est rangé le type de fanfiction qu'on veut lire est simple. Néanmoins, les choses peuvent être plus compliquées. Par exemple, l'univers ne peut tout simplement ne pas être catégorié. Cela veut dire que soit il n'existe aucune fanfiction sur ce sujet, ou tout simplement que les écrivains contournent le problème.

Prenons par exemple un jeu video, comme Icewind Dale. Peu, très peu de fanfictions à ce sujet, et pas de catégorie de classement. Mais ce jeu est très proche d'un autre jeu vidéo, Baldur's Gate, qui lui est catégorié. Et comme les lecteurs des fanfictions de ces univers sont les joueurs de ces jeux, qui sont souvent les mêmes pour les deux jeux vidéo, l'auteur comme le lecteur s'y retrouvent.

Un autre cas de figure existe : le cas Star Wars. C'est un univers très vaste, d'autant plus qu'il s'étant sur des films, des livres, des dessins animés, des jeux video, et des comics (pour ceux qui se le demandent, oui, suivre tout ça est vraiment compliqué !). Même si la plupart des fanfictions Star Wars échouent dans la catégorie Star Wars , dans les films, il existe un certain nombre de sous-catégorie dispersées de ci et de là : jeunes chevaliers Jedi, apprentis Jedi, et nouvel ordre Jedi dans les livres (oui, je sais, ça fait beaucoup de Jedi…) et une catégorie juste pour les jeux Starwars dans les jeux video.

Haut de page
Troisième étape : la langue

Une fois arrivé dans le monde fantastique des fanfictions Harry Potter, la première chose qui frappe est la langue. En effet, le site étant anglophone, il propose donc par défaut les fanfictions en langue anglaise. Pour changer de langue, il suffit d'ouvrir le menu déroulant correspondant, de choisir sa langue parmi celles proposées, et cliquer sur " go " pour confirmer le changement. Apparaissent alors les fanfictions en français. Apparaît alors un nouveau problème, celui du choix.

Quatrième étape : la sélection

Une fois la langue choisie, le visiteur du site peut enfin s'intéresser au contenu de la page, désormais dans sa langue maternelle (ou non, c'est un choix). En dessous s'affiche donc une liste de fanfictions, avec pour chacune son titre, son auteur, un résumé et différentes informations sur la fanfiction. Les fanfictions sont classées par date de mise à jour. Donc pour remonter à la préhistoire de la fanfiction, il faut faire défiler quelques centaines voire milliers de pages.

Le moyen le plus simple de choisir est donc l'attrait d'un titre, d'un résumé, ou du nom de l'auteur qu'on peut éventuellement connaître, avec une bonne dose de hasard dans cette manière de choisir, d'autant plus que dans le cas de Harry Potter, la quantité de fanfiction fait qu'on peut parcourir longtemps les pages avant de trouver quelque chose à son goût.

L'autre mode est une sélection par critères, ceux-ci étant ceux qu'on retrouve sous le résumé de chaque fanfiction. Pour cela, on fait de nouveau appel aux menus déroulant en partie supérieure. Il suffit alors de sélectionner dans chaque menu la catégorie qu'on préfère. A chaque nouveau clic sur "go", la page ne présente plus que les histoires ne correspondant à ces critères. Ceux-ci sont les suivants

- Le genre : aventure, amour, humour, drame, poésie... il permet de déterminer le grand genre de l'histoire. C'est l'auteur qui en choisit deux au maximum lors de la publication de sa fanfiction. Pour voir le détail des genres, prière de se référer au lexique.

- Le rating : c'est l'équivalent de nos avertissements français à la télévision ou au cinéma. Il désigne la catégorie de public visé, selon les normes américaines (présence de violence, de sexe, et grossièreté du langage…). Il est réglé par défaut sur le niveau d'avertissement le plus faible (toutes sauf les fanfictions adultes). Idem que pour les genres, le détail est donné dans le lexique.

- Les personnages : existe uniquement pour les catégories où les fanfictions sont très nombreuses, cela permet de sélectionner soit les histoires consacrées à un personnage en particulier, soit à un couple (dans tous les sens du terme) en utilisant les deux menus déroulant à cet effet. C'est encore une fois l'auteur qui les détermine à la publication de la fanfiction.

- Taille : déterminée par le nombre de mots de l'histoire, peut être assez aléatoirement réaliste selon la taille des notes d'auteurs. Cela permet de sélectionner uniquement des histoires courtes, ou au contraire des romans fleuves.

- Le statut : adjonction très récente, permet de ne voir que les histoires terminées, ou celles qui ne le sont pas. C’est extrêmement pratique pour éviter de se retrouver sur la faim en commençant une histoire non terminée, et qui ne risque pas de l’être.

Les autres menus déroulant concernent la langue, et la présentation des pages : les fanfictions peuvent être classées soit par dernière date de mise à jour, soit par date de première parution.

Une fois tous ces paramètres entrés, le choix de fanfiction se réduit. Il reste plus qu'à jeter un œil au résumé, à l'auteur, de cliquer sur le titre de l'histoire qui vous intéresse… et voilà !

Cinquième étape : la lecture

Profitez-en bien, et laissez vous emporter. De toute façon, le bon vieux droit du lecteur édicté par Daniel Pennac s'applique ici aussi. Si ça ne vous plaît pas, changez de fanfiction, sinon lisez. Retenez juste qu'il est fortement déconseillé d'imprimer les textes, par souci d'économie d'encre et papier, même s'il est vrai que c'est beaucoup plus agréable à lire.

Une fois que vous avez terminé votre lecture, que ce soit du chapitre ou de l'histoire entière, il est possible, grâce au menu déroulant en bas de page, de laisser une review, autrement dit un message à l'auteur. Nous reviendrons sur cette pratique en quatrième partie.

Haut de page

Les visites alternatives pour visiteur confirmé

Outre la première méthode, un lecteur pratiquant la chasse assidue aux fanfictions peut également faire appel à d'autres techniques pour trouver sa lecture. En effet, le lecteur confirmé est en général soit un dévoreur de fanfictions qui doit tout le temps en lire de nouvelles, soit un fin connaisseur qui ne lit que des crus de qualité supérieure, ce qui n'est pas possible avec les possibilités de sélection habituelles.

La fonction Just in : pour les boulimiques

Il existe une catégorie de lecteurs qui lisent tellement de fanfictions qu'ils ont déjà épuisé le stock existant (ou en tout cas, le stock existant de fanfictions lisibles et agréables à lire). Il ne leur reste donc qu'une seule solution, en attendre des nouvelles. Or, le site met à jour les pages de catégories plus ou moins une fois par jour. Donc, comment voir les nouvelles histoires publiées dans la journée, heure après heure voir minute après minute (dans les cas des histoires en anglais) ? C'est là qu'entre en jeu la fonction " just in " accessible par le lien éponyme dans le bandeau supérieur bleu

Ce lien conduit à une page, qui comme son nom l'indique, contient tous les "juste là", c'est-à-dire qu'elle répertorie en vrac nouvelles fanfictions et nouveaux chapitres de tout le site, et dans toutes les langues. Néanmoins, comme dans une visite "normale", il est possible de faire le tri de différentes façons : en sélectionnant la langue, la catégorie d'histoire et le type de "nouveauté", à savoir de ne faire apparaître que les nouvelles histoires, ou que les nouveaux chapitres.

Search : pour les méthodiques

Revenons sur l'autre fonction intéressante du bandeau bleu, la fonction "search". Elle permet des recherches de fanfiction très précises, ce qui peut être pratique pour retrouver une fanfiction qu'on apprécie, ou des histoires d'un genre spécifique. Le fonctionnement est le même que pour la plupart des fonctions avancées de recherche des bases de données, moteurs de recherches et autres...

La recherche se fait par critères : nom d'auteur, mots inclus ou non dans le titre et le résumé (si par exemple vous ne voulez surtout pas lire une fanfiction dont le titre commence par Harry Potter et…), catégorie de l'histoire, genre, langue, taille, statut, et même sa date de parution ou de mise à jour. Le grand avantage de ce type de recherche, à part sa grande précision qui est, il faut le dire, assez aléatoire, c'est la possibilité de rechercher et de trouver un certain type de fanfiction, comme par exemple les voyages dans le temps, dont seul le résumé peut indiquer la nature.

Haut de page
Les profils d’auteur : pour les romantiques

A côté de ces pratiques, il existe une façon beaucoup plus aléatoire de trouver de la lecture, qui consiste à se balader dans les profils d'auteur. Qu'est-ce qu'un profil d'auteur ? Et bien en haut de chaque fanfiction que vous lisez, ainsi qu'à côté de son titre dans les pages de catégories, vous trouvez le nom de l'auteur. En cliquant dessus, vous tomberez sur une page particulière, son profil.

Tout en haut de la page se trouve la carte d'identité de l'auteur, pseudonyme, date d'inscription, et coordonnées diverses (email, site web, numéro de téléph… non je plaisante !), un lien pour envoyer un message à l'auteur via le site, ainsi que quelques liens menant à des pages persos et d'éventuelles forums de site (ce point ne sera pas traité dans cet ouvrage, mais ce sont globalement des forums comme les autres).

A noter, pour les parents inquiets, que l'accès à l'adresse email est désormais réservée aux inscrits (cf. point suivant), et qu'elle apparaît sous un format sécurisé d'image… ce qui évite les spams en tout genre (pour ceux qui s'inquiètent des 60 messages anglophones au contenu louche dans la boîte de leur fille… en principe ça n'est plus possible désormais !)

En dessous de cela, se trouve la biographie de l'auteur, rédigée par lui ou elle-même, dont la taille varie du rien du tout aux cinq pages, et au contenu très éclectique. Cela va de la présentation simple (je m'appelle Chose, j'habite à Truc et j'ai X ans et je fais ça dans la vie) à l'autobiographie complète (j'ai un chien bleu qui s'appelle Tartufe, mes parents travaillent dans une boulangerie et font de merveilleux croissants, ma couleur préférée c'est le vert je me suis cassée le cheville à 4 ans en jouant avec mon tricycle….), avec des informations très diverses : des liens vers des sites divers, des informations sur l'état de ses écrits (" non, je ne suis pas mort, c'est juste qu'un orage a grillé mon ordi et donc j'ai du faire 500 km pour trouver un cybercafé pour vous avertir "), et j'en passe.

A noter quelques présentations particulières, comme les portraits chinois très en vogue à un moment (pour ceux qui ne connaissent, ça revient à jouer à "si j'étais ?" et à y passer vraiment tout ce qui imaginable dans l'univers de l'animal au légume en passant par les sports, l'histoire, les arts, la botanique, l'astronomie et j'en passe…), ceux qui se contentent d'une citation, ou des sacrés excentriques qui écrivent en latin (véridique !).

Une fois cette lecture achevée (ou abandonnée, au choix), on arrive, en descendant la page, à la partie qui nous intéresse. Juste sous la biographie, un bandeau de quatre onglets : Stories Authored, Favorite Stories, Favorite Authors et C2 Communities. Vous remarquez qu'en cliquant sur chacun d'eux, le contenu du bas de la page change. Les deux premiers font apparaître des listes de fanfiction, le troisième une liste de noms, et le quatrième... c'est un cas à part sur lequel nous reviendrons plus loin, à savoir les communautés.

Stories Authored, comme son nom l'indique clairement, permet de voir toutes les histoires écrites par l'auteur. Cela permet, si on aime le style de l'auteur, de s'assurer des valeurs sûres de lecture. Et aussi de trouver sans peine des éventuelles suites à ses histoires.

Le deuxième onglet, Favorite stories, est le plus intéressant. En effet, il référence les histoires préférées de l'auteur, en tout cas, celles qu'il a choisi de lister. C'est là un excellent moyen de se trouver de la lecture facilement, le choix étant en général réduit (et je crois, limité au maximum à cent histoires), et au goût du lecteur si celui-ci partage ceux de l'auteur, ce qui est souvent le cas dans ce monde où quand un grand poncif a soudain du succès, tout le monde se met à en écrire et en lire. C'est bonne manière d'obtenir une sélection plus fine (au niveau de la qualité en tout cas), et qui peut être multi genre (mêlant du Harry Potter, du Starwars et du Seigneur des Anneaux pour le cas le plus banal)

Le troisième onglet, Favorite authors, reprend le même principe mais avec des noms d’auteurs. Ce peut être une autre manière de se balader au milieu des fanfictions, même si en général les auteurs favoris sont identiques à ceux des histoires de l’onglet précédent.

Quant au dernier onglet, il fait apparaître les communautés qu'a créé l'auteur, où dont il fait parti en temps que membre du staff.

Les communautés : un rêve enfin accompli

Les communautés (ou communities, ou C²) sont une adjonction récente sur le site, et une nouvelle méthode d'exploration. Les communautés sont des listes de fanfictions établies par un ou plusieurs inscrits, généralement autour d'un thème commun. Cela permet des rassemblements transversaux multi catégories, multi langue, etc., allant de la simple extension des favoris de l'auteur à un regroupement autour d'un grand thème fédérateur.

L’inscription : pour les perfectionnistes

Le visiteur qui fréquente régulièrement (et qui n'écrit pas sur le site) peut, pour se faciliter la vie, tout simplement s'inscrire sur le site. Cela lui permet d'avoir son propre profil. En conséquence, il peut donc choisir ses histoires favorites, créer des communautés, recevoir directement dans sa boîte mail les notifications de mise à jour de ses fanfictions préférées, et autres avantages qui rendent la vie bien plus facile.

Haut de page
<< Généralités  | |   Les grandes lignes d'une fanfiction >>

Dernière modification de la page : 11/04/2011

La plupart des textes se trouvant ici ont été gracieusement mis à ma disposition par leur auteur ou traduits à partir de textes publiés en ligne par ceux qui en détiennent les droits. Vous pouvez les citer mais vous devez impérativement indiquer l'auteur d'origine et/ou, le cas échéant, reprendre le lien que j'ai mis vers le texte original.
Dans la mesure du possible, merci de mettre un lien vers l'article plutôt que le recopier intégralement. Conformément à la législation, vous avez le droit de résumer ou de citer brièvement tout texte qui vous intéresse.
Toute utilisation des textes se fera selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 2.0 France.
Contrat Creative Commons