Accueil > Comprendre la fanfiction > Le Yaoi >

<< Le Yaoi, qu’est ce que c’est ?  | |   Le Yaoi, pour qui ? >>

Le Yaoi : pourquoi en lire et pourquoi en écrire ?

Par Mimi Yui

C’est une question qui m’angoisse et m’agace encore plus que le « Pourquoi écrire des fanfictions ? » Je me demande parfois pour quelles raisons nous devons toujours nous expliquer sur nos choix. Tout comme pourquoi les personnes qui n’aiment pas particulièrement la fanfiction ou l’écriture populaire ont-elles besoin de dénigrer à ce point la passion des autres ?

Quoiqu’il en soit, contrairement aux idées reçues ce genre d’écriture n’est pas vraiment (voir pas du tout ^-^) plébiscité par les gays. Bien au contraire, les premiers lecteurs et auteurs de ce genre d’histoire sont les femmes. Et viii, les mangas yaoi au japon, tout comme les fanfictions yaoi dans notre douce France sont à 98% écris par des femmes pour des femmes. Et loin de nous l’idée que nous soyons toutes lesbiennes, folles ou seulement obsédées. ^_^ ;;

Je vais donc commencer par mon cri de guerre :

« NON le Yaoi n’est pas une maladie honteuse qu’il faut taire, cacher et supprimer au plus vite de la Terre ! »

La yaoi est un genre à part entière. Il n’y a donc aucune raison de montrer du doigt ceux qui l’apprécient. Prenons-nous tous les amateurs de nues qui s’extasient devant les tableaux ou sculptures célèbres exposés dans les musés pour des mateurs obsédés, clients de sex-shop ? Non ! Et bien pour le Yaoi c’est pareil. Les filles et femmes qui en lisent ne sont pas des frustrées sexuelles pour autant. Je semble insister mais il faut tout de même se rendre compte que parfois notre entourage ami ou ennemi nous regarde vraiment de travers. Raison pour laquelle, on en a plus qu’assez de toujours devoir nous expliquer sur ce point.

Toutefois afin d’aider ceux qui souhaitent réellement nous comprendre, je vais tenter de faire ici une petite liste non exhaustive des raisons qui nous font apprécier voir adorer ces histoires qu’elles soient écrites ou dessinées.

Haut de page

Premier point

La première raison est je pense la mise en avant de beaux jeunes hommes. Ne jouons pas les hypocrites, tout le monde aime regarder les belles choses. Alors il est facile de comprendre qu’on aime voir de beaux personnages évoluer dans des histoires intéressantes.

Haut de page

Second point

Le second point, les sentiments. Le Yaoi a toujours en toile de fond une histoire d’amour. Qu’elle existent dés le début ou s’installe progressivement dans la narration, l’amour et/ou le désir de l’autre est présent. Mais plus que ce sentiment, c’est la présence de tendresse dans le Shonen-aï qui gagne à tous les coups le cœur des demoiselles. D’autant plus que bien souvent les personnages qui affrontent maintes et maintes difficultés s’entraident et se soutiennent tour à tour. De bons sentiments sont toujours appréciés quand on ne tombe pas dans le travers de l’excès de mièvrerie ^_^ !!

A ces deux premières raisons, vous allez me dire : Y’a rien de nouveau par rapport aux histoires plus classiques hétéro. Ben, on vous répond gentiment, qu’on n’a jamais dis le contraire. Aimer le Yaoi ne veut pas dire que l’on n’apprécie pas les histoires d’amour entre un homme et une femme. Juste qu’on aime la diversité ^__^ !!

M’enfin ne nous arrêtons pas à ces deux points.

Haut de page

Troisième point

En plus du sentiment amoureux, le Yaoi est un genre où l’on trouve beaucoup de romantisme. Et n’en déplaise à ces messieurs, les filles sont d’éternelles romantiques dans l’âme. Toutefois ne faisons pas de mauvais raccourci, romantisme ne veut pas forcement dire dîner aux chandelles. Non, romantisme c’est aussi et surtout le combat de deux êtres pour s’aimer librement. Car à l’instar des tourtereaux de Titanic (une riche héritière et un pauvre sans avenir), une histoire d’amour entre deux hommes reste un acte de rébellion face aux idées bien pensantes de notre société actuelle et est donc par extension romantique à souhait. ^_^v

Quatrième point

Dans le site Kaléidoscope, j’ai pu lire l’hypothèse que le Yaoi nous permettait de ne pas faire un choix entre nos deux personnages préférés. Je pense que ceci est effectivement la raison qui explique l’existence de fanfiction yaoi sur des séries qui ne le sont pas forcement (du moins officiellement). Dans Gundam Wings, le seul couple officiel serait Quatre et Trowa. Une analyse rapide de quelques épisodes clef nous permet de le déduire. Mais pour les autres, pourquoi leur prêter des relations homosexuelles entre eux ? Et bien effectivement, j’avoue que pour mon cas personnel, mes perso préférés sont Heero et Duo. Alors est-ce réellement un hasard que je les mette toujours ensembles ? Je pense que non. C’est bel et bien un acte inconscient d’éviter de faire un choix. Je n’aime pas un perso plus qu’un autre, mais un couple plus qu’un autre. Et cela marche pour bon nombre de série.

Haut de page

Cinquième point

En cinquième point, je dirais que pour un auteur, écrire un Lemon Yaoi est beaucoup plus facile qu’écrire un Lemon Hetero. La raison ? Dans la rédaction de nos écris qu’on le souhaite ou non, il y a toujours une petite part de nous qui s’amuse à s’infiltrer dans nos œuvres. Pour le cas d’une relation sexuelle, il est difficile lorsqu’on écrit un rapport entre deux personnages de ne pas repenser à notre propre expérience. De ce fait, écrire du yaoi permet à nous "filles" de ne pas nous projeter dans l’un des deux personnages et le plus important de ne pas nous dévoiler totalement à nos lecteurs. L’acte devient alors beaucoup plus aisé à aborder et les mots plus faciles à trouver. Si cela fonctionne pour l’auteur, je pense que l’idée est aussi efficace pour les lecteurs. Lire des lemon yaoi est quelque chose d’agréable dans le sens où l’on ne se voit pas forcement dans l’acte lui-même. Je pense, que l’on apprécie d’autant plus ce recul que le lemon est dur ou cru ^_^ ;;

Haut de page

Sixième point

En découle mon sixième point. Le plaisir tout court de lire ou voir des lemon. Car s’il y a bien un genre où l’on en trouve, c’est le Yaoi. J’aime beaucoup le Shojo classique. Mais je dois avouer que la plupart des titres ont pour cible de jeunes adolescentes. Alors avec l’âge on a envie d’un peu plus que les coups de foudres d’écolières. Peut-être que ce genre existe mais moi je ne connais pas beaucoup (voir pas du tout) de manga hetero adulte qui ne soit pas du hentai où l’on trouve des relations épanouissantes entre un homme et une femme qui ne soient pas des post adolescents ! Le Yaoi nous donne au moins ça. Les protagonistes sont des hommes adultes allant de la 20ène d’année à la quarantaine. Cerise sur le gâteau, ils ne passent pas leur temps sur les bancs de l’écoles mais plutôt à se papouiller entre deux scènes « normales » ^__^ (bave, bavons, bavez ^_^ ;;)

Sur cette dernière idée, notons que les histoires entourant les bleuettes yaoi, sont plus construites qu’une simple amourette de collégiens. Les personnages vivant globalement une vie professionnelle, on peut avoir droit à des intrigues policières (NY NY, Fake), des sujets de société comme la prostitution (Love Mode), le monde de la chanson (Gravitation), les début d'une vie de couple (Kizuna) ou la vie après la mort (Yami no matsuei). Et ceux-ci ne sont que peu d’exemples pêchés dans les séries les plus connues. Dans les autres mangas relatant ce genre de thème plus mature que les inquiétudes concernant le contrôle de math du lendemain, (20th century boys par exemple) les histoires d’amour ne sont pas du tout ou à peine existante. C’est un gros manque que le Yaoi comble avec réussite ^_^ !

Septième point

Le dernier point sera le moins sérieux. Au même titre où les hommes ont pour fantasme de voir deux femmes vivre une relation amoureuse entre elles, les filles apprécient, elles aussi ,de voir deux beaux petits lot se sauter dessus ^_^ ;;; Loin de moi l’idée de casser tout ce qui a été dit avant cela. Mais bon, il aurait été hypocrite de ma part de ne pas l’ajouter ^_^ !!

Tout ceci n’est donc qu’une petite liste et ne constitue pas, loin de là mon idée, des raisons de rejeter les autres genres. Je me répète, je le sais bien, mais aimer le Yaoi ne signifie pas qu’on n’apprécie pas le reste. Aimer le Yaoi, c’est aimer la diversité et l’originalité des histoires. Cela ne nuit en rien aux shojo, shonen et autres genres de qualité que nous apprécions tout autant ^_^ !!

Pour les irréductibles détracteurs, je voudrais ajouter en tant qu’auteur un dernier point. Ecrire du Yaoi ce n’est pas inciter les jeunes à devenir homosexuels. Cela peut paraître étrange que j’en parle mais j’ai déjà eu droit à cette remarque ! Certes dans nos histoires 98% des hommes sont gays. Mais ceci fait partie des « règles » du style. Ce n’est pas notre image d’une société idéale. Nous sommes pour la plupart de jeunes femmes qui aimons les hommes et n’avons donc aucun intérêt, ni envie de les voir tous nous fuir ^_^ ;; Donc que l’on soit clairs, nos fictions restent des fictions ! Car dans le cas contraire l’espèce humaine aurait de quoi s’inquiéter pour son avenir. (Je pense qu’il est inutile que je rappelle comment on fait des bébés ^_^ !)

(Source : Les archives de Mimi yuy)

Haut de page
<< Le Yaoi, qu’est ce que c’est ?  | |   Le Yaoi, pour qui ? >>

Dernière modification de la page : 11/04/2011

La plupart des textes se trouvant ici ont été gracieusement mis à ma disposition par leur auteur ou traduits à partir de textes publiés en ligne par ceux qui en détiennent les droits. Vous pouvez les citer mais vous devez impérativement indiquer l'auteur d'origine et/ou, le cas échéant, reprendre le lien que j'ai mis vers le texte original.
Dans la mesure du possible, merci de mettre un lien vers l'article plutôt que le recopier intégralement. Conformément à la législation, vous avez le droit de résumer ou de citer brièvement tout texte qui vous intéresse.
Toute utilisation des textes se fera selon les termes de la Licence Creative Commons Paternité - Pas d'Utilisation Commerciale - Partage à l'Identique 2.0 France.
Contrat Creative Commons